Comment faire si une clé USB ne s’affiche pas ?

Un jour, votre clé USB ne s'affiche plus dans votre explorateur ! Pourtant, la clé USB est bien détectée et fonctionnait parfaitement, il y a juste quelques minutes. Comment faire ? Ce scénario est assez commun chez les utilisateurs  de l'informatique et des clés USB spécialement.

On va y aller doucement en empruntant le chemin le plus court et le plus efficace pour diagnostiquer le problème.

clé usb ne s'afiche pas

Pourquoi la clé USB ne s'affiche pas ?

Il faut se mettre à l'esprit que tout support de stockage va s'arrêter de fonctionner un jour ! Oui, il faut s'y préparer. Ne serait-il le jour de votre clé USB ?! Peut-être ! Lorsque la clé USB s'arrête de fonctionner sans aucune raison valable, on peut supposer que la clé devient fragile et il ne faut plus lui faire confiance pour conserver vos chères données.

Une clé USB ne s'affiche pas pour la raison principale suivante :

La table de partition sur la clé USB n'est plus accessible

Qu'est-ce qu'une table de partition de clé USB ?

La table de partition d'une clé USB (ou d'un support de stockage de données quelconque), est une information définissant les bordures de la partition de votre clé USB. C'est à dire où commence la partition (à quel secteur), où se termine, combien de secteurs dans la partition et quel est le type de système de fichiers ? Si ces informations ne sont plus disponibles la partition de la clé USB (contenant vos données) ne peut pas monter (s'afficher), le support de stockage n'est pas accessible, et par conséquent, les données ne sont plus accessibles.

Pourquoi la table de partition de clé USB devient inaccessible ?

ON a dit que la table de partition est une information écrite sur un secteur. Ce secteur se trouve toujours en tête des secteurs de la clé USB (le secteur 0). C'est à dire que cette information est le contenu d'un support physique qu'est le secteur 0 lui-même. Si cette information n'est plus disponible, il y forcément un des deux problèmes suivants :

  1. L'information est effacée ou corrompue (altérée), mais le secteur 0 (le conteneur) reste fonctionnel.
  2. Le support (le secteur 0) est endommagé physiquement. Par conséquent, il ne peut pas délivrer son contenu (Table de partition).

Que faire si la clé USB ne s'affiche pas ?

Si la clé USB ne s'affiche pas, tout ce que l'utilisateur peut faire est de vérifier la source du dysfonctionnement. 

Si l'information est effacée ou corrompue (altérée), mais le secteur 0 (le conteneur) reste fonctionnel

Dans ce cas, il n'y pas besoin d'une intervention matérielle. C'est à dire que la solution est purement logicielle. Pour cela, il suffit d'avoir un bon logiciel de récupération de données, respecter certaines règles de récupération de données et le tour est joué (voir cet article).

Si le support (le secteur 0) est endommagé physiquement

Vous ne pouvez malheureusement rien faire. La récupération de données de la clé USB peut être possible, mais par un laboratoire spécialisé.

 

Comment diagnostiquer une clé USB ?

Pour diagnostiquer la clé USB et déterminer le type de panne et si le client peut intervenir sur sa clé USB, suivez les instruction dans cette article.

 

Comment récupérer une clé USB ?

Comment récupérer une clé USB sans formater ?

Votre clé USB ne monte plus dans le système d'exploitation et il vous est impossible d'accéder à vos données. Dans cet article nous allons détailler quelques cas de récupération de données de clé USB non reconnue. Le cas de clé USB endommagée physiquement (cassée, tordue, etc) ne sera discuté ici afin de rester concentrer sur le sujet principal.

comment-récupérer-une-clé-usb

Récupérer les données de clé USB sans formater

Dans ce cas, on ne discute pas les cas de clé USB cassée, de clé USB endommagée physiquement, de clé USB qui chauffe, etc. On suppose que du jour au lendemain, on insère la clé comme d'habitude, mais elle ne monte pas et on ne voir pas le lecteur correspondant. Par contre, on reçoit un message que la clé USB doit être formatée.

Système d'exploitation demande formatage de clé USB

C'est un message provenant du système d'exploitation pou rune raison principale : le contenu du secteur 0 de la clé USB semble vide ou corrompu.. Normalement, ce secteur doit contenir des informations spécifiques relative à la partition (type, taille et emplacement) et se termine par une signature "55 AA". Si ces informations ne sont pas cohérente, le système d'exploitation considère que la clé USB insérée est comme vierge ou non partitionnée. Pour cette raison, il envoie une information à l'utilisateur pour la formater et la rendre utilisable. Mais notre pauvre système d'exploitation, il ne peut savoir que cette clé USB est pleine de données importante et ne doit pas être formatée.

Clé USB formatée

Si l'utilisateur fait confiance au système d'exploitation et répond par "OUI" à la proposition de formatage, quelles seraient les conséquences ? Le système proposera ensuite deux types de formatage :

  • Formatage rapide : Ce formatage inscrit très peu de données sur la clé. Seulement deux secteurs sont réinscrit, le secteur 0 et le secteur de démarrage. Dans ce cas récupérer les données d'une clé USB formatée reste toujours et intégralement possible à la condition que l'utilisateur n'utilise pas la même clé pour y enregistrer quoi que ce soit. Car si des données sont enregistrées par dessus, cela revient à écraser les données dans la clé USB. Récupérer les fichiers supprimées sur la clé USB devient impossible. Si l'utilisateur remplit la clé complètement. Les anciennes données deviennent entièrement irrécupérables. Car cela est équivalent à un formatage lent ou "bas niveau".
  • Formatage lent : c'est un formatage mortelle pour vos données. Le système va écraser le contenu de chaque secteur et changer sa valeur à 0 ou bien une valeur aléatoire sans aucun sens. Aucune possibilité de récupérer les données effacées après ce formatage.

Récupérer les données de clé USB sans formatage

On se situe dans la situation où le système d'exploitation demande de formater la clé USB et que la clé USB est formattable. C'est à dire que la clé USB est pleinement détectée dans le gestionnaire des disque avec sa capacité réelle. Si la clé n'est pas détectée avec sa vraie capacité dans le gestionnaire des disque, elle n'est pas formattable, même si le système le suggère. Car la clé USB est endommagée physiquement.

Pour récupérer les données d'une clé USB non reconnue, demande formatage et elle est détectée correctement dans le gestionnaire des disques, suivez ces étapes :

  • Trouver une logiciel de récupération de données gratuit et efficace.
  • Analyser la clé USB en tant que support physique en choisissant un système de fichiers FAT16, FAT32 ou exFat.
  • Vous pouvez choisir des options : analyse approfondie, fichiers supprimés, etc. Le choix de l'option donne des résultats différents.
  • Enregistrer le résultats de recherche sur un support indépendant.

Comment choisir une clé USB

Entant qu'expert en récupération de données, notamment sur le support Flash (clé USB, carte mémoire, disque SSD, etc), notre avis est souvent sollicité pour le choix de la meilleure clé USB à acheter. Ce qui nous a donné l'idée d'écrire cet article, dans lequel notre jugement et nos conseils sont orientés pour optimiser deux paramètres :

  • Panne plus faible.
  • Possibilité de récupération de données plus forte.

Nous ne portons aucun jugement sur les aspects esthétique et pratique.

comment-choisir-une-clé-usb

Clé USB classique Vs monolithique

Mais c'est quoi ces termes barbares ?!

Le terme Monolith (ou Monolithique) vient du Grec du grec mónos, « un seul », et líthos, « pierre ». Donc, Monolith signifie : une seule pierre ou un seul bloc de pierre. Il faut retenir "Un seul bloc". Par conséquent, une clé USB monolith est une clé USB en un seul bloc. Elle ne peut pas être démontée en plusieurs pièces.

Par opposition du Monolith, on a inventé le terme "classique". Une clé USB classique est une clé USB fabriquée à partir de plusieurs composants électronique, dont les deux principaux sont : puce mémoire et micro-contrôleur.

 

clé usb classique
Clé usb monolith

Le "Monolith" est une technologie qui consiste à compacter tous les composants électronique en un seul afin d'en faire un support de stockage de type clé USB, carte mémoire SD, micro SD, etc. Cette technologie n'est pas propre à la clé USB. Inversement, on peut trouver des supports de stockage classique comme clé USB, carte mémoire Compact Flash, carte SD etc. Par contre, on ne trouve jamais une carte mémoire micro SD en classique car elle est toujours monolith. Ci dessous quelques images illustratives.

Supports de stockage monolith
Supports de stockage classique

La clé USB monolith est généralement plus petite et plus plate que la classique. On peut la trouver sous différentes formes et designs. Elle sont généralement plus belles et très artistique et fantaisistes. En voici quelques exemple :

Clé usb fantaisie

Meilleure clé USB

La meilleure clé USB est celle qui dure le plus longtemps possible et ne pose pas de problème de fonctionnement. Mais attention, une clé USB est un appareil électronique créé par l'homme. Un "mortel" ne peut pas inventé un "immortel". La clé USB va mourir un jour. Mais, quand et comment ? Cela dépend de son degré de fiabilité et de la manière dont elle est utilisée. Ce n'est pas une question de marque. Car la même marque fabrique des clé USB en classique et monolith. Le paramètre "monolith" n'est pas le seul qui détermine la fiabilité, mais il 'en est un paramètre majeure dans la fiabilité globale. Le consommateur a le choix d'acheter une clé monolith ou classique. Il craque souvent pour les modèles fantaisistes (pratiques et pas chers), mais il le regrettera très rapidement si la clé contient des données importantes. Les clés USB monoliths sont très souvent de petites taille (argument de vente), très légères et très rigolotes au début. Mais elles ne le sont plus quand les données sont perdues.

En résumé, les clés USB de type monolith sont à bannir pour les raisons suivantes :

  • Durée de vie relativement plus courte.
  • Taux de pannes plus élevé.
  • Possibilité de récupération de données est très faible par rapport aux clés USB de type classique.

Lors de choix de clé USB de type classique, il faut prendre en compte les détails suivants :

  • La solidité mécanique : résistance aux chocs, chutes, torsions et aux manipulations manuelles.
  • La capacité : le principe est que plus la capacité est élevée, plus la clé devient fragile électroniquement et instable. Il faut adapter la capacité en fonction des besoins réels et non pas en fonction du prix de la clé.
  • Les clés USB publicitaires et monoliths sont à bannir.
  • Le prix est souvent en rapport avec le concept et le marketing. A ne pas regarder et considérer. Quelques euros de plus ou de moins ne doivent pas influencer votre achat.
  • Dirigez votre choix vers les grandes marques de fabrication de l'électronique pour deux raisons : soit elles possèdent et optimisent toute la chaîne de production, soit elles essaient de tout faire afin de protéger leur nom dans le sens large. Les marques inconnues à bannir.
  • Ne jamais écouter ou consulter les vendeurs des rayons informatiques dans les magasins car leurs conseils sont biaisés dans le sens de leurs propres intérêts.

Conclusion

Bien que la clé USB monolith est pratique, jolie et pas chère, elle pose un sérieux problème à l'utilisateur. La possibilité de récupération de données de ce type de clé USB est extrêmement faible. La clé USB de type classique, publicitaire, pas chère, très grandes capacité sont très fragiles. Bien que la possibilité de récupération de données soit réellement existante, le coût reste élevé, dans certains cas, cette possibilité se solde en échec en raison de la quantité importante des erreurs de lecture rencontrées à partir des puces mémoires en raison de la médiocrité de conception de ce type de clé USB.

Enfin, quelque soit votre choix de clé USB et quelque soit le prix, une protection parfaite ne peut être garantie qu'avec la double sauvegarde. Les données qui se baladent dans une clé USB doivent être sauvegardées ailleurs sur un autre support.

Récupération de données de carte mémoire Compact Flash

La carte mémoire Compact Flash CF est un support amovible de stockage de données notamment utilisée dans les appareils photo professionnels afin d'optimiser la vitesse de transfert des clichés prises rapidement, ainsi que dans les appareils portatifs de reportage. Certaines cartes CF peuvent atteindre des débits permettant son utilisation dans la vidéo et le cinéma. Cette carte est dotée de connecteur parallèle afin d'optimiser la vitesse de transfert de données.

Composition de la carte Compact Flash

Mise à part les partie mécaniques et ergonomiques, la carte Compact Flash est composée principalement de :

On en déduit facilement que le rôle des puces mémoire est de retenir les données. Mais, quel est le rôle du micro contrôleur ?

Les puces mémoires ne sont que des espaces de stockage et elles ne sont dotée d'aucune logique ou intelligence pour la gestion des données y stockées. Alors que le micro contrôleur a pour mission principale d'organiser le flux de données en entrée et en sortie de la carte mémoire Compact Flash. Le micro contrôleur joue le rôle d'un gestionnaire d'entrepôt. Alors que les puces mémoires représentent l'entrepôt même. Le micro-contrôleur organise les données dans les puces selon une logique très intelligente visant à réduire les erreurs et optimiser la vitesse d'échange de données. Sans le micro-contrôleur, les données dans les puces mémoire ne sont qu'un tas d'octets dispersés dans tous les sens. Il est impossible de reconnaitre le contenu de puces mémoire sans l'aide du micro-contrôleur. En somme, le micro-contrôleur crypte le contenu des puces mémoires afin de minimiser les erreurs et maximiser la vitesse.

récupérer carte compact flash CF

Pannes de la carte mémoire Compact Flash

Ayant compris la composition de la carte mémoire Compact Flash, on peut imaginer les pannes de ce type de support. Comme un support de stockage, la carte Compact Flash peut avoir deux types de familles de pannes :

Famille de pannes logiques (de contenu) : dans ce cas, la carte Compact Flash est supposée parfaitement fonctionnelle sur le plan physique et utilisable si on le souhaite. Mais le problème réside dans l'accès aux données. Ce type de panne n'est pas discuté dans cet article car la solution est également et purement logique. C'est à dire avec un logiciel de récupération de données.
Famille de pannes physiques : dans ce cas, le support lui-même est endommagé physiquement, et il n'est pas utilisable par un PC, une caméra ou autre. Car la carte Compact Flash n'est pas reconnue en tant que support de stockage.

Réparer Carte Compact Flash ou récupérer les données ?

Très souvent, les deux termes sont confondus, alors que la différence est colossale. Afin d'y voir clair, il est important de distinguer les deux cas de pannes de carte Compact Flash.

En cas de panne logique, la carte Compact Flash n'est pas réellement en panne car elle est parfaitement fonctionnelle mais les données ne sont pas accessibles. Dans ce cas, on ne parle pas de panne de carte mais de dérèglement de la structure logique du système de fichiers de la carte. Afin de réparer la carte pour la réutiliser, il suffit de la formater. C'est à dire, redéfinir la structure logique du système de fichiers. Avant de formater, il faut s'assurer que le contenu n'a pas d'importance ou bien il faut le récupérer d'abord.
En cas de panne physique, la carte Compact Flash est endommagée quelque part. En conséquence, les données ne sont plus accessibles et la carte n'est plus réutilisable. Elle n'est non plus formatable même si l'ordinateur le suggère. Dans ce cas, la carte Compact Flash n'est pas réparable. Pour en récupérer les données, il faut la démonter et la réduire en pièces afin d'accéder aux puces mémoires. Ceci n'est pas une réparation mais une destruction.

Donc, le terme réparer une carte Compact Flash n'a aucun sens. Au mieux, on peut parler de récupération de données de carte Compact Flash.

Comment récupérer les données de carte Compact Flash ?

La récupération de données d'une carte Compact Flash peut être effectuée de deux manières complètement différentes selon la panne d'accès aux données. En cas de panne logique : la récupération de données est effectuée par un logiciel. Un utilisateur averti peut faire cette récupération à condition de respecter certaines règles (ce n'est pas le sujet de cet article). En cas de panne physique, l'idée de la récupération de données de carte Compact Flash repose sur les principes suivants :

La possibilité d'exploiter et lire le contenu des puces mémoire.
La quantité des erreurs de lecture ne doit pas empêcher une reconstruction correcte des données.
La possibilité de simuler le fonctionnement du micro-contrôleur.

Ceci étant dit que la récupération de données d'une carte Compact Flash n'est pas acquise par défaut car cela dépend de beaucoup de paramètres, indépendamment de la bonne volonté, les compétences et les équipements du technicien. Une carte Compact Flash déclarée irrécupérable par un tel, peut être parfaitement récupérable par un autre.

Logiciel de récupération de données gratuit

La majorité de nous ont eu affaire à une perte de données, suite à un effacement volontaire ou non, à une panne logique ou physique, à une corruption de données ou suite à une autre raison. Avant de faire le deuil, faire appel à un professionnel de récupération de données, on est souvent tenté par une solution gratuitement quitte à perdre un peu de notre précieux temps. On s'arme de notre allié Google pour chercher un "logiciel gratuit de récupération de données", et pour les polyglottes "free data recovery software". On reçoit une liste longue de propositions et la tâche commence :

  • Aller sur le site qui propose ce logiciel gratuit de récupération de données.
  • Télécharger le logiciel et l'installer sans capter des parasites au passage (cela va de soi avec le gratuit).
  • Essayer le programme de récupération de données gratuit, et en évaluer la performance.

Si tout se passe bien, on aura un amas de données dans l'ordre ou désordre et il va falloir faire le tri. De nombreux logiciels gratuits existent. Mais la très grande majorité ont des fonctions limitées pour leur version gratuite. Ci-après, les trois logiciels les plus répandus sont présentés.

Récupération de données gratuit par soi-même

Avant de se lancer dans la récupération de données gratuitement, par soi-même, quelques précautions s'imposent afin de ne pas accentuer les dommages. Car le premier principe en récupération de données est "Don't harm", ou "ne pas endommager". Ce qui veut dire que toutes les manipulations doivent être saine et ne doivent, en aucun cas, provoquer des dommages sur le support de stockage ou bien sur son contenu (les données recherché ou existantes). Voici quelques précautions à respecter absolument avant de commencer de récupérer les données par un logiciel gratuit ou payant d'ailleurs.

Etre sûr que le support à analyser n'a pas de défauts physiques : l'origine de la perte de données peut être des dommages physiques comme des secteurs défectueux, ralentissement, etc. Solliciter un support de stockage défectueux physiquement peut conduite à une panne totale de votre support.
Ne jamais enregistrer les données récupérées sur le même support car c'est un auto-suicide.
Savoir choisir les paramètres de recherche de données et savoir analyser les résultats obtenus. Est-ce cohérent ce que j’obtiens comme résultats ? Puis-je améliorer les résultats en modifiant les paramètres de recherche ?, .. etc.

Logiciels gratuits de récupération de données

Nous conseillons, dans la limite du possible, de télécharger un logiciel gratuit de récupération de données directement à partir du site de l'éditeur, afin d'éviter l'installation de parasites indésirables en même temps que le programme gratuit de récupération de données. Très souvent, lors de l'installation, on dit "OUI" à tout, pour aller vite. On se retrouve avec des logiciels indésirables pouvant ralentir la performance de l'ordinateur. Ce qui peut devenir très agaçant. Donc, lors de l'installation, prenez quelques secondes pour lire les propositions adjacentes, et répondre par "NON" à certaines propositions.

Recuva - Pitirorm

L'éditeur propose deux versions de logiciel de récupération de données, gratuit et payant. Lors du démarrage du logiciel, on est obligé d'utiliser l'assistant et il faut faire des choix, qui ne sont pas très évidentes. Dans un autre article, nous essayerons de décortiquer les fonctions et les possibilités de la version gratuite de ce logiciel de récupération de données.

Récupération de données avec ecuva

TestDisk et PhotoRec - CGSecurity

TestDisk est un logiciel en ligne de commande. Bien qu'il soit performant pour ce pourquoi il a été conçu, il est peu commode pour un utilisateur ordinaire. De plus il faut avoir des connaissance solide en informatique pour le manipuler. Un autre handicap pour ce logiciel est qu'il est en anglais, bien que son développeur soit français.Parmi tant de fonctions proposées, il propose entre autre une fonctionnalité très utile pour récupérer les données. Ce pack de logiciels propose trois logiciels entièrement gratuits : TestDisk en ligne de commande et PhotoRec en ligne de commande et en fenêtre avec des boutons cliquables.

PhotoRec, qu'il soit en ligne de commande ou en fenêtre a été initialement conçu pour récupérer les photos. Ensuite, il a été étendu pour récupérer un grand panel de types de fichiers. Il est très intéressant à partir du moment on souhaite récupérer les données en vrac (sans l’arborescence d'origine). Il est assez sauvage dans sa façon de récupérer les données car il ne prête aucune attention à la présentation des données récupérées. Il met ce qu'il trouve dans des dossiers dans l'ordre de leur emplacement dans le support de stockage. Pour cette raison, il est préférable de limiter les types de fichiers recherchés.

Le point fort de TestDisk et PhotoRec est qu'ils sont entièrement gratuits et aucune fonction n'est limitée. Ces logiciels offrent une vraie alternatives aux logiciels payants. Cela vaut la peine d'être patient afin de les maîtriser.
récupération données gratuit avec photorec

récupération-de-données-gratuit-testdisk
récupération-données-gratuit-avec-photorec
récupérer-données-gratuitement-avec-photorec

DiskDrill (Pandora) - Cleverfiles

Ce logiciel est très intéressant et très abouti. Seulement, il est en anglais et on ne voit pas trop la différence entre les différentes options si on les essaie pas. Par contre il est en anglais. Ses résultats sont quasi complets. Sauf que la version gratuite ne permet pas de récupérer plus de 500MO. Ce qui est très peu par rapport à un disque dur. Ce logiciel dans sa version gratuite convient parfaitement pour rechercher quelques fichiers seulement. Selon l'option choisie, on peut obtenir l'arborescence des fichiers avec leurs nom d'origine. Par contre, le nom des dossiers est tronqué ce qui ne facilite pas la navigation dans les données récupérées.

récupération-de-données-gratuit-diskdrill

Récupérer les données de clé USB illisible

Clé USB illisible

Une clé USB illisible est une clé USB qui fonctionne normalement mais son contenu est illisible (voir image ci-côté). On constate bien que l'arborescence de cette clé USB illisible prend une forme bizarre et très différente de l'arborescence d'origine.

Lorsqu'on branche cette clé à un ordinateur, elle est bien détectée, reconnue et monte dans l'explorateur avec une lettre correctement. Elle ne demande pas à être formatée. Par contre les dossiers et les fichiers ont un nom avec des symboles bizarres et aucun dossier ou fichier ne peut exploitable.

Ce phénomène est connu sous le nom "corruption de la FAT (File Allocation Table), Table d'Allocation de Fichiers. Cette table d'allocation de fichiers par rapport à une clé USB est comparable à une table de matière d'un livre. Si cette table prend des noms et des numéros de pages différents de l'origine, il n'y a aucun moyen d'accéder à la bonne page, sauf si le livre est feuilleté page par page. L'équivalent sera effectué sur la clé USB illisible.

récupération-données-clé-usb-illisible

Comment récupérer les données de clé USB illisible ?

Pour la récupération de données de clé USB illisible, nous avons tenté de récupérer de données avec logiciel de récupération de données gratuit. Ci-après les résultats obtenus.

Récupération une clé USB illisible avec Recuva

En soumettant cette clé USB illisible à Recuva, et en choisissant toutes les options possible et imaginable, ce logiciel n'a pas permis de récupérer aucun fichier malheureusement. Bien que ce logiciel soit très connu dans le monde du gratuit, il a échoué complètement ce test.

Cela veut dire que ce logiciel ne cherche pas les fichiers en fonction de leur entête (signature), mais plutôt il utilise la table d'allocation de fichiers la FAT. On la Fat de cette clé est complètement corrompue, il se trouve impuissant face à ce phénomène. Donc, cette solution ne sert à rien dans le cas de clé USB illisible en raison de la corruption de la FAT.

récupérer-données-clé-usb-illisible-avec-recuva

Récupération une clé USB illisible avec TestDisk

Également, nous avons testé TestDisk et PhotoRec. Les deux logiciels ont échoué à ce test de récupération de données de clé USB illisible avec une FAT corrompue. Portant ces deux logiciels sont considérés très sérieux dans leur méthode de recherche de données.

récupérer-données-clé-usb-illisible-avec-testdisk

Récupération une clé USB illisible avec Glary Undeleted et RecoverRX

Aucun résultat n' pu être obtenu. Une déception totale.

récupérer-données-clé-usb-illisible-avec-glary-undeleted
récupérer-données-clé-usb-illisible-avec-recoverrx

Récupération une clé USB illisible avec RStudio

Enfin, le logiciel RStudio réussit à trouver les données, et en plus avec l'arborescence d'origine. Sauf que, RStudio n'est pas un logiciel gratuit. Il faut payer une licence et se former à son utilisation. D'où l'intérêt de s'adresser directement vers un laboratoire de récupération de données. Vous gagner du temps et les données seront récupérées en toutes sécurité avec un logiciel adapté.

récupérer-données-clé-usb-illisible-avec-rstudio

Conclusion

Récupérer les données avec un logiciel de récupération de données gratuit ne peut donner de bon résultats tout le temps. Peut-être dans certains cas de perte de données très simple. Un logiciel de récupération de données gratuit est développé à la va-vite, au moindre coût et dépourvu des fonctionnalités intéressantes. Ce type de logiciel est donné gratuitement à des fin publicitaires ou bien pour appeler le client pour acheter une version plus puissante.

L’usage des outils informatiques en analyse de données

De récents logiciels d’archivage, d’encodage et d’analyse de matériaux enregistrés sont apparus pour ceux qui travaillent dans le domaine de l’informatique. Les avantages de l’utilisation de ce genre de logiciel se trouvent dans la facilité d’importation de données audio, vidéo et texte. Ces logiciels sont de véritables solutions qui facilitent la transcription d’un enregistrement audio.

usage

Les fonctions des logiciels de retranscription

Après l’importation des fichiers, ces derniers sont écoutés, découpés et retranscrits selon le principe de la synchronisation audio textuelle. Le travail combiné du texte et du son change la transcription de l’enregistrement pour la faire modifier en une fonction dans le but est d’ajouter un texte au son. Le texte est constamment dans la bande sonore complète, à l’intérieur des parties sélectionnées, permettant de retourner perpétuellement au texte pendant l’analyse de l’analyse du son, et de retranscrire et de retranscrire progressivement. En effet, certains logiciels permettent de faciliter la combinaison oral-écrit. Les couches sonores et textuelles sont superposées. Il s’agit d’une concordance minutieuse entre ce qui est entendu et lu par le lecteur-auditeur au même moment. Après le découpage de l’enregistrement en divers chapitres si c’est nécessaire, plusieurs possibilités d’analyse sont disponibles.

Les analyses effectuées par des logiciels de retranscription

Grâce à une analyse thématique, et avec un système de coloration, chaque chapitre peut être thématisé, selon des critères déterminés par le transcripteur. Une analyse statistique peut être également effectuée. À part quelques logiciels de traitement de données, certains offrent une analyse quantitative d’une partie des données qualitatives. D’une façon simple, on peut faire des analyses "lexicométrique", c’est-à-dire une clarification des termes par divers indices et pourcentage, et une lemmatisation, défini comme étant l’analyse lexicale d’un contenu d’un texte, regroupant les différentes formes que peut revêtir un mot. Une analyse chronométrique sur la durée de la parole, et une analyse "débimétrique" qui compte les mots par minutes.
La coordination audio textuelle a l’avantage de maximiser la clarté des résultats et des données pendant les enregistrements avec l’affichage spontané du texte par sous-titres sur les bandes. C’est entre autres pour aider le retranscripteur que ces outils informatiques ont été créés par les chercheurs. Cela permet de se rendre compte des immenses apports de ce type de logiciels pour la recherche de produits de qualité, surtout en termes de facilité de lecture, d’analyse. Cependant, pour pouvoir manipuler aisément les fonctions techniques des logiciels de retranscription-audio.com, une formation et des moyens adéquats sont utiles.

Récupérer les données de clé USB

Clé USB non reconnu !

Les histoire de perte de données sur une clé USB sont interminables. Elles sont presque personnelles. Sauf dans deux cas bien identifiés :

  • Lors d'une chute de l'ordinateur portable avec une clé USB connectée.
  • Lors d'un formatage/effacement de données accidentelle ou volontaires.

Dans cet article, nous allons discuté la possibilité de la récupération de données d'une clé USB indépendamment de l'histoire ayant conduit à la perte de données ou à l'inaccessibilité aux données.

Dans l'image ci-côté, les trois types de clé USB répandus dans le commerce sont exposé afin de discuter la subtilité de récupération de données de chaque type.

récupérer données clé usb

Utilisateur : votre clé USB non reconnue, que faire ?

En cas de perte de données, ou bien la clé devient inaccessible, nous conseillons à l'utilisateur de respecter certaines consignes afin de ne pas accentuer les dommages subis et optimiser la possibilité de récupération de données :

  • Clé USB endommagée physiquement : comme par exemple, clé USB cassée, connecteur arraché, etc. Dans ce cas, vous ne pouvez absolument rien faire. Soit vous vous adressez à un professionnel, soit vous l'oubliez.
  • Clé USB chauffe : également, il n'y a rien à faire de votre côté. Cela rejoint le cas précédent.
  • Clé USB non reconnue avec sa réelle capacité dans le gestionnaire des disques : ce cas ressemble aux cas précédents. Vous ne pouvez rien faire.
  • Clé USB reconnue avec sa réelle capacité dans le gestionnaire des disques : ce cas correspond très souvent à une situation de perte de données très typique. Soit les données ont été effacées volontairement ou involontairement. Soit, les données de la clé sont perdues en raison de la corruption de la FAT. L'utilisateur peut tenter un logiciel de récupération de données gratuit par exemple.

Possibilité de récupérer une clé USB non reconnue

Si vous compter confier votre clé USB non reconnu à un laboratoire de récupération de données spécialisé, renseignez-vous d'abord sur la capacité de ce dernier d'explorer toutes les possibilités pour récupérer les données. Ce professionnel en récupération de données de clé USB endommagée doit dans un premier temps définir la panne de la clé de façon catégorique :

  • S'agit-il d'une panne physique ?
  • Ou bien la panne est d'ordre logique ?

Pour une panne logique, la clé USB non reconnue doit être détectée avec sa pleine capacité dans le gestionnaire des disques. A la condition que la clé ne soit pas formatée "en bas niveau", un logiciel de récupération de données gratuit peut être largement suffisant.

Sinon, la clé USB n'est pas détectée avec sa pleine capacité dans le gestionnaire des disques, c'est qu'elle est forcément en panne physique. Dans ce cas aucun logiciel ne peut servir. L'intervention d'un laboratoire spécialisé est indispensable. Data Flash Back se tient à votre service en cas de besoin. La marge d'intervention en récupération de fichiers sur clé USB endommagée varie selon la technologie de la clé (voir image plus haut) :

  • Clé USB classique : sur cette clé on distingue très clairement le micro-contrôleur (puce carrée en haut de la clé) de la puce mémoire en bas de la clé. Pour récupérer les données d'une clé USB cassée par exemple, à partir du moment où la puce mémoire est intacte, il y a une très bonne marge d'intervention.
  • Micro clé USB ou clé USB monolith : la marge d'intervention est beaucoup plus réduite et le taux de réussite est beaucoup plus faible. Car la puce mémoire est confondue avec le micro-contrôleur et elle ne peut pas être exploitée séparément. Néanmoins, quelques tentatives existent, mais les résultats ne sont pas satisfaisants. Pour cette raison, nous déconseillons l'utilisation de ce type de clé USB. Récupérer les données de clé USB cassée de cette technologie est quasi impossible care très souvent la puce mémoire est cassée.

Récupérer les données de clé USB formatée

Il arrive de perdre les données suite à un formatage de la clé USB (ou de disque dur). L'acte de formatage est un acte délibéré, qu'il soit accidentel ou voulu. Dans ce qui suit, on va discuter la possibilité de récupération de données de clé USB formatée. A ne pas confondre avec la récupération de données sur une clé USB qui demande formatage lorsqu'elle est inséré dans l'ordinateur. Ce sont deux cas complètement différents.

Une clé formatée est une clé qui fonctionne parfaitement et peut recevoir des données. Mais on souhaite retrouver les données présentes avant le formatage.

Clé USB formatée. Quel formatage ?

Un formatage est une préparation de la clé USB à recevoir des données selon le système de fichier défini lors du formatage. Le formatage est toujours précédé implicitement par une phase d'effacement. Il faut imaginer une maison construite sur un terrain. Formater revient à redéfinir l'emplacement de la maison. C'est à dire, on est obligé de raser la maison d'abord, et redéfinir une autre maison sur le terrain libéré. Principalement, il y a deux types de formatage : rapide (haut-niveau et lent (bas-niveau).

Formatage haut-niveau de clé USB

Le formatage haut-niveau est un formatage simple et rapide. Il s'agit de créer un secteur de démarrage principal (MBR), avec au moins une seule partition avec la définition d'un système de fichier (très souvent Fat32 ou exFat). Par rapport à une maison, comme si on casse les murs et on fait des murs selon le nouveau plan sans rien toucher au contenu des pièces de l'ancienne maison. On peut facilement imaginer que ce type de formatage n'est pas très destructif.

Formatage bas-niveau de clé USB

Le formatage bas-niveau d'une clé USB revient à revisiter le contenu de chaque secteur afin de changer sa valeur, par une valeur prédéfinie (souvent 0 ou séquence aléatoire). Par rapport à une maison, il s'agit bien de casser les murs, terrasser le sol et tout changer avant de construire une nouvelle maison. On peut en comprendre que ce type de formatage est définitivement destructif. C'est un vrai formatage sécurisé.

Récupération de données de clé USB formatée

Une clé formatée est une clé qui fonctionne parfaitement et peut recevoir des données. Supposons que l'on souhaite retrouver les données présentes avant le formatage. Nous allons distinguer plusieurs cas de figures :

  • Formatage haut niveau sans réutilisation en écriture.
  • Formatage haut niveau avec réutilisation en écriture.
  • Formatage bas niveau.

Formatage haut niveau sans réutilisation en écriture

Récupérer les données d'une clé USB formatée haut-niveau sans réutilisation en écriture est une opération extrêmement simple. Très peu de logiciel de récupération de données gratuits offrent la possibilité de récupérer les données en conservant l'arborescence. Par exemple, Recuva a réussi à trouver les données mais en vrac, sans arborescence. Inintéressant !

La seule solution pour récupérer les données d'une clé USB tout en conservant l'arborescence peut être obtenue par un logiciel de récupération de données payant comme par exemple "Get Data Back", R-Studio, Disk Drill ou autre. Ces logiciels sont très intéressants pour récupérer les données d'une clé USB formatée.

Formatage haut niveau avec réutilisation en écriture

L'image ci-côté montre une clé USB (gris clair) contenant des données (gris foncé), ayant été formatée et des données ont été écrites par dessus (rouge). Supposons que l'on souhaite récupérer les données de cette clé USB formatée. C'est à dire récupérer les données (gris foncé) avant le formatage. La possibilité de récupération de données existe dans ce cas mais la qualité des données récupérées est très discutable car :

  • La zone utile de recherche de données est réduite en raison de la réécriture. Si le volume de données réécrit égal ou supérieur au volume des données avant formatage, il ne faut pas espérer une récupération utile.
  • Certaines données peuvent être manquantes.
  • Certaines données peuvent changer de nom pour un nom insignifiant.
  • L'arborescence peut être éclatée partiellement ou complètement selon la gravité de la réécriture. Son contenu peut être dispersé dans des dossiers sans nom signifiant, différent du nom d'origine.

Afin d'optimiser la qualité des données récupérées, il est très fortement recommandé d'utiliser un logiciel de récupération de données spécialisé et payant, car les logiciels gratuits de récupération de données ne peuvent pas données de résultats satisfaisants.

récupérer-données-de-clé-usb-formatée

Formatage bas niveau

En cas de formatage bas-niveau d'un support de stockage quelconque, il n'y a malheureusement aucune possibilité de récupération de données de clé USB formatée de cette manière, quelque soit le moyen ou le logiciel, payant ou gratuit. Rien n'est possible dans ce cas. Inutile de perdre le temps et l'argent pour tenter.

Caisse enregistreuse avec clé usb, attention au non enregistrement des données

Caisse enregistreuse avec clé usb, attention au non enregistrement des données

Si on pensait que les caisses enregistreuses étaient le meilleur outil pour aider le commerçant dans son travail, le revers de la médaille est tout autre.

1432303002

Une perte considérable pour le fisc

Des récentes études ont montré que l’utilisation d’une caisse enregistreuse tactile permettrait de faire discrètement disparaître environ 30% des recettes en espèces. Ce passe-passe engendrerait une perte d'environ 10 Mds € pour le fisc. Ce phénomène concerne tous les types de commerce comme les hôtels, cafés, restaurants, magasins d'alimentation, boutiques d'habillement… Ainsi, les commerçants prélèvent des espèces dans leur caisse et elles ne font pas l’objet d’une imposition à la TVA. Ces espèces permettraient de financer le travail au noir pour rémunérer les employés des hôtels, cafés et restaurants. De plus, les patrons ignorent le paiement des diverses charges sociales et les salariés échappent à l'impôt sur le revenu.

Ce qu’il en est réellement

De manière officielle, les caisses enregistreuses modernes sont totalement inviolables. Dans la réalité, les commerçants utilisent des logiciels illégaux de suppression électronique des ventes. Ils permettent de camoufler une partie des recettes effectuées. Ainsi, les données sont enregistrées sur une clé USB ou un CD amovible. Souvent, ils opèrent après les heures d'ouverture, en optant pour un montant précis, sur un pourcentage non négligeable des ventes en espèces. En apparence, le commerçant est parfaitement clean. Au réel, il escamote une partie de ses transactions. Et cette pratique commence à gagner du terrain. Une enquête judiciaire a permis de dévoiler au grand jour une fraude fiscale massive dans la profession de la pharmacie dans le Gard. Au total, 4000 officines étaient suspectées de cacher une partie de leurs recettes au fisc. Le préjudice estimé était de l’ordre de quatre cents millions d'euros. Et ce n’est que la partie visible de l'iceberg… Cette manœuvre illicite n’a pas pour seule finalité de grever les finances publiques, l'argent dilapidé profite à toutes sortes d’activités illicites comme le crime organisé. De ce qui est dit, il en ressort la pertinence de disposer d'outils de plus en plus performants pour qu'ils ne puissent pas être trafiqués par leurs utilisateurs. Cela pourrait être utopique dans la mesure où personne ne pourrait venir à bout de tous les hackers et les pirates informatiques de cette planète. On pourrait aussi envisager la mise en place de mesures strictes envers les commerçants qui ne sont pas sur le droit chemin...

Clé USB non reconnue ! Que faire ?!

Le problème de clé USB non reconnue

Du jour au lendemain, et sans raison apparente, on peut se retrouver avec une clé USB non reconnue, avec toutes les données inaccessibles à l'intérieur. Que faire pour récupérer les données?

lancer-gestionnaire-des-disques

Diagnostic de clé USB non reconnue

Tout d'abord, gardez le sang froid. Surtout ne pas tordre la clé dans tous les sens pour refaire des connexions. Cela ne sert à rien. Même, cela peut provoquer des problèmes supplémentaires. On peut faire quelques manipulations simples afin de déterminer l'origine du problème dans un premier temps et ensuite on cherche à récupérer les données. La première question à se poser, est-ce que le problème vient de la clé USB ou bien de l'ordinateur ? La réponse est simple, branchez une autre clé exactement au même port USB (que celle qui n'a pas fonctionné). Si la deuxième clé USB fonctionne, on peut supposer que la première clé est en panne. Si la deuxième clé ne fonctionne pas, on peut supposer que le port USB a un souci. Changez de port et refaites le même test. Si les tests ne permettent pas de dégager une idée, redémarrez l'ordinateur et refaites les mêmes tests. Si vous avez un doute sur le fonctionnement de cet ordinateur, utilisez-en un autre. Si vous êtes persuadé que la clé USB est inaccessible, il serait intéressant de savoir si le problème est logique ou physique. Car en cas de problème logique, vous pouvez faire quelque chose. Par contre, si le problème est physique, ne faites rien, car à ce stade, l'intervention d'un professionnel en récupération de données devient indispensable. Pour déterminer si le problème est logique, on va utiliser le gestionnaire des disques de votre ordinateur (sous Windows 7 par exemple).

Démarre ---> clic-droit sur Ordinateur ---> clic-gauche sur Gérer (voir image)

La fenêtre du gestionnaire des disques s'ouvre (voir image)

diagnostic-clé-usb-non-reconnue

Clic-gauche sur "Gestion des disques" et aller tout en bas de la fenêtre. Si vous trouvez un disque de taille équivalente à la taille de votre clé USB (en bleu ou en noir, dans l'image, un exemple d'une clé USB de 2 GO), c'est parfait ! On peut supposer que le problème de votre clé est logique. Si vous ne trouvez rien d'équivalent à votre clé USB non reconnue, on peut supposer que le problème est physique.

gestion-clé-usb-non-détectée

Solution de clé USB non reconnue

Pour la récupération de données de clé USB non reconnue en problème logique, nous avons besoin d'un logiciel de récupération de données capable de chercher les partitions perdues. C'est la condition la plus importante pour le choix du logiciel. Je propose le logiciel "R-Studio" (http://www.r-tt.com/fr/). Ce choix est motivé par plusieurs raison : il n'est pas cher (80$). Il n'est pas très difficile à utiliser. Il peut scanner des supports physiques avec un large choix de système de fichiers, car on suppose que le système de fichiers est inconnu pour l'instant (Il est souvent FAT16 ou FAT32, mais on peut avoir des surprises).

Au lancement de R-Studio, il détecte tous les supports de stockage de votre ordinateur y compris les clés USB, avec leurs partitions respectives, ou bien sans partitions.

détection-clé-usb-non-reconnue

Pour effectuer une "Analyse clé USB", faites un clic-droit sur le support de stockage correspondant à votre clé et cliquez sur "Scan". Sur la fenêtre qui s'ouvre, laissez tout par défaut et cliquez sur le bouton "Scan". Vous pouvez remarquer la progression de l'analyse.

analyse-clé-usb-non-reconnue

A la fin de l'analyse, plusieurs résultats de partitions trouvées vous seront proposés. Choisissez celui le plus probable, et rien ne vous empêche d'explorer toutes les partitions une par une pour trouver vos données perdues et recherchées. Si aucune partition n'est détectée, c'est que votre clé a été gravement endommagée sur le plan logique (exemple, formatage sécurisé).

détection-partition-clé-usb-non-reconnue

Double-clic sur la partition qui vous intéresse et vous retrouvez des données à droite.

récupération-de-données-clé-usb-non-reconnue

Faites vos choix des données à récupérer et cliquez sur "Récupérer" (Recover Marked en anglais) et laissez-vous guider pour le choix de l'emplacement de sauvegarde des données à récupérer.

sauvegarde-de-données-clé-usb-non-reconnue

Pour toute autre information, n'hésitez pas à nous contacter.

Récupérer les données de clé USB cassée

Très souvent, une clé USB cassée est un synonyme d'une perte d'accès aux données de cette clé USB. Mais est-ce qu'une clé USB cassée a forcément perdu ses données ? Est-ce que toutes les cassures se rassemblent ? Pourquoi certaines clés USB cassées sont récupérables alors que d'autres ne les sont pas ? Autant de questions, de possibilités, de dommages et de réponses. Dans cette articles, on essaie de focaliser sur les principaux types de cassures de clé USB afin d'en étudier la possibilité de récupération de données. Ici, on n'explique pas les méthodes de récupération de données, mais juste la possibilité.

récupération-de-données-de-clé-usb-cassée

Connecteur cassé de clé USB

Très souvent, c'est le connecteur de la clé USB qui est cassé. Car c'est l'élément les plus utilisé quand la clé est insérée et retirée. C'est l'élément le plus exposé aux accidentés : chute au sol, coup de genou, etc. Cet élément est soudé sur la PCB (carte électronique de la clé) pas le biais de 4 (ou 9 pour USB3) pattes relativement fragiles. En cas de rupture de connexion d'une des pattes avec la PCB, la clé ne fonctionne plus. On peut imaginer très facilement que si on arrive à rétablir les connexions entre le connecteur et la PCB, les données deviennent accessible. Oui en principe et c'est la théorie. Mais en pratique, après la cassure du connecteur, l'utilisateur ne s'arrête pas là, il fait d'autres manipulations pouvant endommager la clé USB cassée sérieusement. En voici quelques unes :

  • L'utilisateur peut tenter de remettre le connecteur à l'endroit sans voir ce qui se passe sur la PCB. Il peut provoquer un court-circuit pouvant endommager le port USB de son ordinateur.
  • En manipulant le connecteur, il peut appliquer des tensions sur certains composants de la clé USB, qui peuvent griller.
  • L'établissement et la rupture du connecteur de façon répétée avec une tension appliquée peut endommager le micro-contrôleur de la clé USB.
  • Il essaie de souder le connecteur. Mais comme les soudures sont microscopique, il peut créer des connexions indésirables.

Toutes ces manipulations peuvent endommager sérieusement la clé USB. Et sans le savoir, le problème d'une clé USB cassée se transforme d'un simple connecteur détaché à un problème électronique sur la clé USB cassée elle-même. De telle sorte que même si un professionnel remet le connecteur correctement à sa place, la clé ne fonctionnera plus.

récupérer-données-clé-usb-connecteur-cassé

Comment récupérer les données de clé USB cassée

A partir du moment où la clé USB est cassée, l'utilisateur ne doit prendre aucun risque insensé, s'il tient à ses données. Toute manipulations supplémentaire peut compliquer la tâche, ou rendre la récupération de données impossible.

Dans le cas précédent, un professionnel tente de rétablir les connexions sous microscope. Avec beaucoup de chance, et sans aucun autre problème logique adjacent, les données peuvent être directement accessible. Si elles ne sont pas accessibles,mais que la clé USB est bien reconnue dans le gestionnaire des disque avec sa capacité réelle, la clé USB reste récupérable relativement facilement par le biais d'un traitement logique supplémentaire.

Par contre, si la clé n'est pas détectée, le micro-contrôleur chauffe anormalement, on est en face d'un problème matérielle et il va falloir travailler sur la puce mémoire directement. Un tel travail ne peut aboutir que si les quatre conditions suivantes sont vérifiées :

  • La puce mémoire n'est pas cassée ou endommagée physiquement.
  • La puce mémoire est lisible en bas niveau.
  • Son contenu n'est pas endommagé.
  • Le micro-contrôleur peut être simulé de façon calculatoire.

 

Cas d'impossibilité de récupération de données de clé USB cassée

récupération-de-données-clé-usb-cassée-monolith
récupération-de-données-clé-usb-cassée-normale

Dans ces deux cas ci-dessus, la récupération de données de clef USB est impossible. Pourquoi ?! A gauche, il s'agit d'une clé USB cassée monolith (ou monolithique). C'est à dire, elle contient une seule puce intégrante la mémoire et le micro-contrôleur. La récupération de données sur une telle type de clé USB cassée est impossible car la puce mémoire elle même est cassée et détruite. C'est la limite de toute possibilité de récupérer les données sur une clef USB cassée. A droite, il s'agit d'une clef USB normale (classique) où la puce mémoire est séparée du micro-contrôleur. Le problème avec cette clef USB est que la puce mémoire est cassée. Par conséquent, les données en bas niveau (hexadécimal) ne peuvent pas être récoltées de cette clef USB cassée. La récupération de données devient impossible.

Mémoire Flash

Mémoire Flash

La mémoire Flash est une mémoire électronique réinscriptible sur un support à semi-conducteur. A la différence avec la mémoire vive, la mémoire Flash conserve les données informatiques même lorsque la tension d'alimentation est coupée. Ainsi, les bits des données restent stockés dans la mémoire Flash. C'est une mémoire de type EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read Only Memory).

mémoire-flash-électronique-données-par-bloc

Les avantages de la mémoire Flash

  • Transfert rapide des données grâce à l'écriture et l'effacement par bloc
  • La mémoire est complètement électronique, il n'y a aucun composant mécanique
  • Propriétés mécaniques intéressantes : résistance à l'eau, à la pression, à la chaleur, au choc. Ce qui augmente sa durée de vie ainsi que la chance de récupérer les données en cas de problème
  • Niveau d'intégration élevée : jusqu'à 16 GO et 32 GO par puce

Application de la mémoire Flash

La mémoire Flash est très largement utilisée dans les domaines du jeu vidéo, dans les assistants personnels (PDA), tablettes, les téléphones intelligents (smartphone), caméscope, appareils photos, ordinateurs portables, support de stockage (clé USB, carte mémoire, SSD) etc. Elle est également utilisée dans le stockage du firmware de nombreux systèmes électroniques et comme mémoire tampon afin d'améliorer le temps de traitement du flux de données informatique.

Le futur de la mémoire Flash

Comme la mémoire flash est purement électronique, elle peut être utilisée comme un disque dur (ou plus généralement comme support de stockage de masse : clé USB, carte mémoire, SSD, etc) pour le stockage de masse des données et elle peut le remplacer car elle a des avantages en termes du temps d'accès, de vitesse et de consommation d'énergie. Mais les facteurs qui limitent sa généralisation sont : le coût de production et le nombre limité de cycles de lecture/écriture. Enfin, du point de vu de possibilités de récupération de données, il semblerait que les supports de stockage à base de mémoire Flash (notamment le SSD) sont beaucoup plus coûteux et beaucoup plus délicat à en récupérer les données. Leurs pannes (logique et physique) sont souvent fatales et les techniques de récupération de données sont très sophistiquées. En effet, ce type de support demande des équipements spécifiques et des compétences pointues en termes de récupération de données. Le choix d'un spécialiste est vital. Data Flash Back a fait le choix d'en faire une spécialité car elle dispose de tous les moyens techniques et humains pour réussir cette mission importante pour vous.

Supports de stockage à base de mémoire Flash

Clé USB

Une clé USB est un support de stockage amovible qui se connecte sur le port USB (Universal Serial Bus) d'un ordinateur. Elle contient une mémoire Flash de type NAND solide la rendant résistante aux chocs. La clé USB ne contient aucun composant mécanique. Les trois composants principaux d'une clé USB sont : le connecteur USB, le microcontrôleur et la (les) puce mémoire. Elle possède également quelques composants électronique annexes pour assurer un bon fonctionnement. La clé USB est généralement auto-alimentée via les deux contacts (le plus à droite et à gauche) du connecteur. Selon la vitesse d'échange de données avec l'appareil hôte, la cl USB peut se décliner en trois famille : USB1, USB2 et USB3.

récupérer clé usb

Malgré l'apparence solide de la clé USB, et quelque soit les annonces des fabricants, toute clé est susceptible de tomber en panne et ceci conduit immédiatement à la perte des données contenues. De plus, la durée de validité des informations stockées dans les cellules de la mémoire Flash d'une clé USB n'est pas infinie car la charge électrique n'est pas parfaitement isolée et peut disparaître au bout d'un certain temps. La raison pour la quelle, il est conseillé de réécrire ces données de temps à autre. Ce phénomène provoque une corruption naturelle des données enregistrées dans une clé USB même hors usage.

Par conséquent, une clé USB peut tomber en panne pour l'une des raisons suivantes :

  • Une durée limitée de conservation des données, due à la mémoire flash.
  • Une panne de la clé, due à une défaillance d'un composant électronique annexe.
  • Un problème logiciel dû à l’altération du système des fichiers.
  • Une erreur de manipulation logicielle de la part de l’utilisateur, comme la suppression ou le formatage.
  • Une erreur de manipulation matérielle ou mécanique : arrachement, torsion, etc.

Disque SSD

Un disque SSD (Solid State Drive) est un autre support de stockage de masse de données informatiques à base de mémoire Flash. Le terme anglais « Solid-State » signifie que ce support est construit sur la mémoires à semi-conducteurs à l'état solide par opposition aux disques durs mécanique classiques, sur lesquels les données sont écrites sur un support magnétique en rotation rapide. Ce qui rend le SSD plus solide mécaniquement. Cette qualité lui permet une résistance aux chocs et aux vibrations bien plus importante que les disques mécaniques.

Les SSD sont plus d'avantages que les disques durs classiques au niveau de la performance (débit, temps de latence inexistante très faible sur les SSD, consommation très faible d'énergie). Ces disques sont également plus solide mécaniquement et n'ont pratiquement aucune nuisance sonore. Par contre, le rapport prix/GO et la performance en écriture restent encore largement à l'avantage du disque magnétique.

Les tendances des constructeurs des ordinateurs consistent à mettre le système d'exploitation sur un SSD et les données sur un disque dur classique afin d'optimiser le temps de démarrage de l'OS. En général, un disque SSD se présente sous la même forme qu'un disque dur classique au format de 2.5" en SATA pour les données et l'alimentation. Il existe également des SSD reliés à la carte mère via un connecteur PCI Express comme une carte graphique. Ceci permet à certains SSD de dépasser la barre du 600 Mio/s, vitesse du SATA le plus récent.

Un disque SSD stocke les données (documents, musique, film…) sur la mémoire flash, de la même manière qu'une simple clé USB. Cette mémoire flash, répartie sur la carte en plusieurs modules, est pilotée par un micro contrôleur qui organise le stockage et la répartition des données sur l'ensemble de la mémoire. Les données échangées entre l'OS et la mémoire transitent par une mémoire tampon. Les fonctions du disque SSD sont gérées par un Firmware interne qui permet entre autres, la manipulation de divers paramètres et l'affichage de beaucoup d'informations non visibles, par l'intermédiaire du système d’exploitation.

Le disque SSD a exactement les même défaut d'une clé USB en y ajoutant les défauts résultant de son Firmware empêchant l'accès aux données.

récupération-de-disque-ssd

Carte de mémoire

La carte de mémoire est encore un autre support de stockage de masse de données informatiques à base de mémoire Flash. Elle est très largement utilisée dans l'imagerie numérique, dans les lecteurs audio et plus généralement dans les appareils mobiles : smartphone, baladeur, appareils photos, etc. Le format de carte de mémoire le plus répandu actuellement est le SD : micro SD, mini SD et SD.

Ces cartes utilisent de la mémoire flash NAND. La finesse de la gravure des puces peut différer d'un fabricant à l'autre. Plus le procédé est fin, plus on peut inclure de transistors sur une galette de silicium.

L'indice de débit en écriture des cartes SD standard est exprimé en multiples d'un débit minimal, 1X équivalant à 150 ko/s. Les débits en lecture sont en général sensiblement plus élevés que ceux en écriture.

En raison de la finesse de gravure des transistors élémentaires sur la couche du semi-conducteur, le problème majeur de ces cartes est la fuite des électrons. Ceci provoque soit une décharge progressive du contenu et et une corruption de données soit la génération des secteurs défectueux empêchant un appareil hôte de reconnaitre la carte en tant que support physique. Dans ce type de situation, il est indispensable de faire appel à un professionnel de récupération de données comme Data Flash Back ou Diskeom.

Récupération données carte mémoire

Types de mémoire Flash

Types de mémoire Flash

Il existe deux types de mémoire Flash : NOR et NAND (NON-OU et NON-ET). Ce nom fait référence aux types de portes logiques utilisées dans chaque cellule mémoire. Le type de Flash NOR (NON-OU) a été introduit par Intel en 1988 alors que le type NAND (NON-ET) a été introduit par Toshiba en 1989.

La mémoire NOR est plus rapide en lecture et plus chère, mais plus lente en écriture. La mémoire NAND a une capacité de stockage plus importante et elle est plus utilisée dans les appareils où le besoin d'écrire et d'effacer est plus fréquent (comme les clés USB, les lecteurs MP3, et les appareils photos numériques par exemple).

La mémoire Flash NOR est meilleure en termes d'accès aléatoire à un bit quelconque. Ce qui permet l'exécution d'un code. Tandis que la mémoire NAND est plus adéquate pour l'écriture séquentielle (comme la photo, la vidéo et l'audio, etc).

comparaison-de-types-de-mémoire-flash-dans-clés-usb-et-carte-mémoire

Ci-après un tableau résumant les différences majeures entre les deux types de mémoire Flash NOR et NAND.

 

Propriété

NOR

NAND

Prix

4x / GO

1x / GO

Capacité

16 MO-1 GO

1 GO-16 GO

Exécutable

Oui

Non

Cycle d'écriture

10 000-100 000

100 000-1000 000 avec ECC

Temps de lecture

103 MO/sec

18.6 MO/sec

Temps d'effacement de bloc

1 sec

500 µ sec

Temps d'écriture

13 x 200 µ sec/page

200 µ sec/page

Écriture pendant la lecture

Possible

impossible